UA-68777390-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/10/2013

Beauchamp: les interrogations du personnel, les réponses apportées par la direction.

Vous vous êtes exprimés lors des réunions organisées par la Direction le 08 Octobre 2013, suite à votre importante mobilisation de la veille. 

Les questions de fond posées à ces occasions ont été les suivantes: 

Question du personnel : 

Les productions restantes (Post It, ScotchBrite) peuvent elles survivre à l'arrêt des Tapes sur un site aussi grand que Beauchamp?

Réponse de la Direction :

Il n'y a pas de raison de s'inquiéter à court terme car l'augmentation de frais fixes liée à l'arrêt des Tapes sera supportée par le Business concerné pendant 18 mois. Nous avons confiance en nos programmes d'amélioration continue pour , à terme , absorber cet impact.

Préoccupation objective :

Comment peut-on imaginer que notre management américain puisse raisonnablement accepter de continuer de maintenir un site à ce point surdimensionné pour les activités qu'il abritera à partir de Sept 2014

 

Question du personnel :

Le démantèlement annoncé des encolleuses 1 et 3 et de l'extrudeuse 2 génère l'arrêt des processus de développement en cours ou à venir de nouveaux produits nécessitant ce type de technologie

Réponse de la Direction :

La charge de ces équipements sera devenu tellement faible que les productions restantes ne justifieront leur maintien en état. Le démantèlement des ces équipements permettront de libérer de la surface, et donneront envie à notre direction générale de les remplir.

Préoccupation objective :

Nous nous privons de moyens existants pour développer donc pour occuper le site.

 

Question du personnel :

De nouvelles productions sont-elles prévues sur le site?

Réponse de la Direction: 

Nous y travaillons. D'ailleurs la synergie qu'apporte les labos à proximité des productions sur le site est un avantage.

Préoccupation objective:

A ce jour, rien de significatif n'est annoncé. De notre point de vue , il y a urgence à montrer un programme ,une envie , une volonté, à ce sujet.

  

Question du personnel :

La production du papier encollé pour le Post it imprimé pour l'Allemagne est-elle pérenne?

Réponse de la Direction : 

Des essais et qualifications sont en cours, d'ailleurs le papier encollé provenant des US ne correspond pas au mieux aux attentes du sous-traitant en allemagne.

Préoccupation objective :

Une équipe process/production/qualité travaille avec conviction sur le sujet. Espérant que des chois stratégiques ne viennet pas interférer sur les décisions finales.

  

Question du personnel :

3M a et va , très significativement , investir, entre autres, en Pologne et en Turquie. Cette stratégie peut-elle continuer d'impacter la pérennité du site de Beauchamp.

Réponse de la Direction :

Pour la Turquie , les perspectives d'investissement connues ne concernent pas les secteurs servis par Beauchamp. Nous nous engageons à nous renseigner à ce sujet et à communiquer le fruit de nos investigations.

Préoccupation objective :

Comment peut on imaginer que notre management américain ait annoncé il y a presque 18 mois qu'il investissait 500M$ en Turquie, sans que soit connu à ce jour, à un niveau de management régionnal (France) le détail de ces investissements. On peut effectivement comprendre qu'il soit très difficile de communiquer sur le sujet trop tôt, mais nous pensons, maintenant que le temps est venu pour le faire.

  

Question du personnel :

Le rapprochement PHYSIQUE des équipes ventes et du CTC est-il à l'ordre du jour?

Réponse de la Direction :

Des réflexions sont en cours sur un tel rapprochement.

Préoccupation objective :

La synergie que peut apporter la proximité les labos CTC à la production s'en trouverai altéré (ref: nouvelles productions)

Ces réunions d'informations complémentaires n'ont pas contribué les salariés à être rassurer quant à leur avenir. Elles nous laissent le sentiment qu'on a une Direction locale (France) impuissante face à cette problématique de délocalisation et démunie quant à son autonomie à chercher/proposer des solutions pour l'avenir.

Le personnel de l'usine de Beauchamp souhaite resté mobilisé, et veut être acteur de son avenir...mais a besoin de beaucoup plus de visibilité sur la stratégie de la Direction à son égard.

04/10/2013

Mobilisation du à l'arrêt des activités rubans adhésifs sur Beauchamp

         3ème activité restante du site transférée,

+     52 postes supprimés,

+       2 productions restantes sur le site,

+   490 salariés en sursis demain,

=   547 raisons de se mobiliser pour défendre vos emplois

 

 C’est l’avenir du site qui est en jeu,

Ce sont vos emplois qui sont en jeu,

C’est votre famille qui est concernée,

Que vous soyez opérateurs, employés, agents de maîtrise, techniciens, cadres du manufacturing ou du centre technique,

mobilisez vous, soyez solidaires pour le futur.

Aujourd’hui c’est l’activité rubans adhésifs qui est concernée, mais demain ce sera la votre !

Lundi 7 octobre, à vous de choisir votre avenir…

   

Nous nous retrouverons à partir de 4h30 pour l’équipe du matin. Le personnel non posté, d’après-midi et de nuit peut se joindre à nous à partir de 8h00. Lieu de rendez-vous : à l’entrée de l’usine.

En fonction de l’avancement des négociations que nous souhaitons engager avec la direction, nous vous préciserons les modalités de fin de notre action.

30/09/2013

10-9-8-7-6-5-4-3....

...Plus que 2 productions restantes sur le site 3M de Beauchamp.7426687-panneau-de-signalisation-de-bombe.jpg

Comme annoncé lors de notre post du 6 août dernier, le compte à rebours social est bien lancé pour le site.

Au CCE extraordinaire de vendredi dernier, la direction a annoncé aux élus que sa décision était prise de stopper toutes les activités liées aux rubans adhésifs sur Beauchamp. Les activités seront transférées en Pologne et aux US.

52 postes supprimés, une douzaine de reclassements prévus sur le site, 40 départs "volontaires" annoncés.

Mais qu'en sera t-il demain ? Les productions restantes ne pourront pas supporter les charges fixes, c'est l'annonce d'une mort assurée pour les activités du site. Une fois les volontaires partis, il ne restera plus que des licenciements secs à venir.

Les négociations vont s'engager entre la direction et les partenaires souciaux dès le 4 octobre. Cette négotiation intégrera les conditions de départ des salariés non reclassés dans la cadre de la mise en place du COE.

Nous vous tiendrons informés de leurs avancements, et surtout n'hésitez pas à nous solliciter si besoin.